Les funérailles sont un temps d’arrêt incontournable

« Je ne veux pas de funérailles, gardez l’argent et faites un party ! » Cette phrase ne sort pas de l’imaginaire. Elle est dite de façon très fréquente. Tellement que ce fut un point de discussion au congrès de la Corporation des Thanatologues du Québec. Beaucoup de gens ont été un peu secoués de voir le nombre de personnes qui ont dit vouloir « un party » au lieu de funérailles lors d’un sondage. Est-ce que les gens pensent qu’un party efface la peine ? Est-ce qu’un party évite le deuil ? La réponse est non. Les rituels funéraires sont nécessaires pour le deuil et cela demande un temps d’arrêt.

Le problème avec ce genre de demande à vos proches, c’est que vous ne savez pas comment vous allez mourir ni quand vous allez mourir. La plupart du temps, les gens en veulent moins pour eux, mais plus pour les autres. Si c’est pour eux-mêmes, pas de funérailles. Si c’est leur meilleur ami ou leur enfant, des funérailles et un temps d’arrêt sont nécessaires. Vous êtes important pour vos proches de la même façon qu’ils le sont pour vous. Les rituels funéraires sont présents depuis la nuit des temps chez l’humain, ce n’est pas pour rien. L’humain a besoin de rituels et les funérailles sont d’une importance capitale pour le deuil. 

Vous ne connaissez pas l’avenir

À chaque fois que vous dites « vous ferez un party » à vos proches, pensez que vous pourriez mourir demain. Un accident, une crise cardiaque, un accident cardio-vasculaire ou autre peut arriver à tout moment. La mort n’est pas une fête ni un party. Il est possible de célébrer la vie de la personne décédée par un hommage, mais l’esprit n’est pas à la fête. Votre départ affectera vos proches. C’est normal, car ils vous aiment. Leur dire de ne pas faire de funérailles ne changera pas leur perte. Ils auront besoin d’un moment d’arrêt pour constater votre mort.

Imaginez que vous répétez à vos enfants de ne pas faire de funérailles et par malheur, vous mourrez jeune tragiquement dans un accident d’automobile. Ils n’auront pas le goût de « fêter » le samedi suivant… Ils voudront vous dire un dernier au revoir et votre entourage aussi. Au lieu de dire « ne faites pas de funérailles » ou « fêtes un party », pourquoi ne pas leur dire : « faites ce dont vous aurez besoin » ? Certaines personnes qui disent ne pas vouloir de funérailles se soucient peu de ce qui arrivera après leur mort. Il n’y a pas de problème avec cela. Si vous vous souciez peu de ce qui arrive après votre décès, laissez vos proches décider.

Mettez-vous dans la situation

Si demain matin votre enfant, votre meilleur ami ou votre conjoint décède, voudrez-vous faire la fête ? Non, vous allez vouloir leur dire au revoir. La plupart des maisons funéraires vous offrent la possibilité de personnaliser les funérailles de vos êtres chers. La création d’un hommage unique est toujours possible. N’oubliez pas que votre départ affectera votre entourage et nécessitera un temps d’arrêt. Au lendemain de votre décès, les gens n’auront pas envie de commander des ballons chez Party Experts. Voici des façons positives d’aborder le sujet avec vos proches lorsque vous parlez de vos dernières volontés :

  • Comment voyez-vous les choses à la suite de mon décès ?
  • De quoi aurez-vous besoin ?
  • Quels rituels sont importants pour vous ?
  • Pour vous, c’est quoi les funérailles idéales ?
  • L’important pour moi, c’est que votre deuil soit le plus facile possible. Qu’est-ce qui vous aiderait ?
  • Je préfère le mode disposition X, vous en pensez quoi ?
  • J’aime beaucoup (les fleurs, la musique, la peinture, mon emploi, etc.), j’aimerais que mes funérailles soient représentatives de mes goûts.

Quand vous pensez à ce qui arrivera après votre décès, pensez à ce qui est le plus important. L’important c’est vos proches. L’important c’est que leur deuil soit le moins difficile possible. Un « party » ne simplifie pas le deuil. L’absence de funérailles n’a pas l’effet de rendre votre mort moins triste et dérangeante. En parler ne peut qu’aider la situation. Parler des rituels funéraires que vous souhaitez, et surtout ceux dont vos proches auront besoin.