En quoi consiste la crémation ?

La crémation est en augmentation depuis des années au Québec et aussi dans le reste du monde. Ce mode de disposition, bien que nouvelle dans nos traditions n’est pas une méthode nouvelle. Certaines cultures l’utilisent depuis très longtemps ! Connaissez-vous le procédé utilisé par les maisons funéraires au Québec ?

En premier lieu, il faut savoir que la crémation est un mode de disposition. Cela signifie qu’après les funérailles, il est possible de disposer du corps par cette méthode, au lieu de l’inhumation traditionnelle. Une personne peut choisir d’être enterrée dans un cercueil, ou procéder à une crémation et disposer des cendres selon les options qui s’offrent à elle dans sa région. Choisir une crémation ne veut pas dire qu’il n’y aura pas d’exposition en présence du corps. Il est possible de faire une exposition publique ou privée avant la crémation pour la famille et les proches.   

Crematorium moderne

Le procédé :

Les étapes qui précèdent l’entrée dans le four crématoire peuvent varier d’une entreprise à l’autre et selon le choix de funérailles. Premièrement, le corps est placé dans un cercueil ou une boite spéciale. Une identification par la famille ou un proche est souvent requise avant que le corps entre dans le four crématoire. Par la suite, le corps est ensuite mis dans le four crématoire. Ce four aura une température avoisinant les 1000 degrés. La durée de la crémation varie selon le poids de la personne. Habituellement, la durée tourne autour de 1 h 30. Après ce délai, les cendres et les os restants seront ensuite refroidis avant d’être broyés pour les réduire en poussières. Pour terminer, les cendres sont alors placées dans une urne avec un sceau d’identification.

Au Québec, certaines lois encadrent cette pratique. La première est qu’un délai minimal de 12 heures après le décès doit avoir eu lieu avant la crémation. Le crématorium doit absolument être opéré par une entreprise funéraire reconnue.

Faits à savoir :

  • Certaines personnes appellent la crémation une « incinération ». Cela est une impropriété. L’incinération signifie réduire en cendre et est utilisée pour parler des déchets : incinérateur à déchet. La crémation signifie bruler le corps d’une personne décédée.
  • Seulement un corps est brulé à la fois.
  • Les stimulateurs cardiaques (pacemakers) doivent être retirés avant pour la sécurité du technicien qui opère le four, car il y a risque d’explosion.
  • Les prothèses (genoux, hanches, vis ou autres) sont retirées après la crémation.
  • L’Église catholique a autorisé cette pratique seulement après 1963.

Vous voulez en voir plus, vous pouvez regarder cette vidéo. Attention, le contenu pourrait choquer certaines personnes. Dans la vidéo, il y a plusieurs fours. Au Québec, les entreprises ont rarement plus d’un four. Cette vidéo est seulement pour vous montrer le processus en général.